La PAC = un moyen de lutte contre l’effet de serre
 
Comment fonctionne une pompe à chaleur ?
Une pompe à chaleur est un dispositif thermodynamique permettant de transférer la chaleur du milieu le plus froid (et donc le refroidir encore) vers le milieu le plus chaud (et donc de le chauffer), alors que spontanément la chaleur se diffuse du plus chaud vers le plus froid jusqu'à l'égalité des températures.
Le réfrigérateur est le système de pompe à chaleur le plus connu. Le climatiseur est un autre système de pompe à chaleur courant. Les pompes à chaleurs des climatisations sont parfois réversibles contrairement aux réfrigérateurs. La sueur est une PAC rafraîchissante naturelle. Mais le terme de « pompe à chaleur » (PAC) s'est surtout diffusé pour désigner la pompe à chaleur géothermique ou la pompe à chaleur air-eau, système de chauffage domestique popularisé suite au premier choc pétrolier en 1973.
 

Une solution performante et respectueuse de l’environnement

 
En utilisant l’énergie gratuite, à portée de main dans l’environnement, les pompes à chaleur permettent de limiter le recours aux énergies traditionnelles et ainsi limiter les émissions de certains polluants ayant un impact important sur l’effet de serre. 1kWh de chaleur produit par le biais d’une pompe à chaleur génère environ 4 fois moins de CO2 qu’1 kWh de chaleur produit par une chaudière combustible. De plus, pour le même confort, une pompe à chaleur peut faire chuter considérablement les émissions de certains autres polluants (Nox et SO2 notamment).
 

Récupérer cette énergie gratuite et inépuisable et la valoriser pour pouvoir l’utiliser dans les installations de chauffage, c’est possible grâce aux pompes à chaleur. Pour 1 kWh consommé, ce sont 2 à 3 kWh d’énergie renouvelable et gratuite qui sont récupérés de notre environnement.

 
Les différentes sources
 

La récupération de la chaleur dans l'air extérieur

 

La chaleur prélevée dans l'air extérieur est transférée par la pompe à chaleur dans l'air ambiant du logement ou dans le circuit d'eau chaude de l'installation de chauffage. Suivant les modèles, la pompe à chaleur peut être installée à l'intérieur ou à l'extérieur du logement.

 

La récupération de la chaleur dans le sol

    • D'un réseau de tubes déroulés à faible profondeur (de 1,2 m à 1,5 m) dans le sol si la surface du terrain est suffisante ; c'est-à-dire une surface de terrain disponible d'environ 1,5à 2 fois la surface à chauffer. Sur cette surface , aucune plantation avec des racines profondes ne pourra être réalisée.
    • De sondes verticales qui peuvent atteindre des profondeurs d'environ 100 m.